Le Benjamin | Vin rouge bio IGP Méditerranée (2020)

Le Benjamin | Vin rouge bio IGP Méditerranée (2020)

Une histoire de famille, depuis 1880.

1, 2 & 3 cuvées voient le jour cette année, pour former cette nouvelle gamme IGP Méditerranée. Nous avons souhaité représenter notre jolie Histoire de Famille, à travers L'Aînée (rosé), Le Cadet (blanc) et Le Benjamin (rouge).

Pour cette gamme, la fraîcheur est de mise et les cuvées expriment tout leur caractère. Laissez-vous tenter !

✔️ Certifié bio (Label Ecocert)
✔️ Appellation d'Origine Contrôlée (AOP)

AB vin bio AB vin bio

Tous nos vins et notre domaine sont certifiés agriculture biologique depuis plus de 15 ans.

Créé en 1880 et transmis depuis 4 générations, notre domaine de 30 hectares est en appellation Côtes du Rhône.

Livraison UPS, expédiée en 3 jours.

L'aspect technique

◇ Cépage Merlot, Syrah.

◇ Evolution À déguster dès le début d'année 2020.

◇ Dégustation Un rouge rond et fruité, aux notes de Garrigues.

◇ Alliance mets & vins Peut accompagner tout un repas.

AB

 

Comment bien conserver mes bouteilles de vin ?
Les conditions optimales de conservation du vin dépendent bien évidemment du type de vin et de ses caractéristiques (couleur, cépages, vinification, agriculture bio ou conventionnelle, conditions de transport, etc.). Néanmoins, il y a des facteurs communs auxquels porter attention s’agissant de l’environnement dans lequel sont stockées les bouteilles. Ces quatre éléments sont les suivants : La température : Attention à ce que celle-ci reste stable au maximum. Les arômes du vin étant fragiles, des changements brutaux de température peuvent les altérer et affecter l’équilibre du produit. Également, une grande variation de température engendre un vieillissement prématuré du vin. Idéalement, la température à maintenir serait entre 11 et 12 degrés. L’humidité : Celle-ci a principalement un impact sur le vieillissement du vin. Il est important de maintenir un environnement ni trop sec, ni trop humide. Généralement, les bouchons de liège naturel servent à délivrer un taux d’humidité nécessaire à la bonne conversation. La ventilation : Il est intéressant d’aérer régulièrement l’environnement de conservation des vins. Généralement, les bouchons laissent passer des micro particules d’air qui peuvent faire pénétrer des odeurs extérieures et venir altérer la qualité du vin, sur le long terme. La lumière : Plus vous maintenez vos bouteilles dans un endroit sombre, mieux l’équilibre sera préservé.
Combien de temps se conservent vos vins ?
Cela dépend évidemment des vins et vous serez toujours renseigné sur ce point en consultant les étiquettes sur les bouteilles, ou encore les fiches techniques lorsque vous achetez vos vins sur internet ou en magasin. En général, nos vins rouges se conservent davantage dans le temps (2 à 5 ans) que nos cuvées rosé, blanc et rouge pétillant, qu’il vaut mieux déguster dès que possible. Les temps de garde le plus long de notre gamme reviennent au Plan de Dieu (cuvée Vieilles Vignes) et au Sablet (Cuvée Lenvi).
Avec quel type de plat boire le vin rouge, rouge pétillant, blanc et rosé ?
Nous conseillons toujours de suivre vos envies et vos goûts en matière d’accords mets vins. Néanmoins, nous recommandons d’associer nos vins rouges avec des plats plutôt ‘marqués’ en goût, tels que du gibier, des viandes en sauce ou encore des spécialités riches, à déguster plutôt par temps froids (lasagnes, moussaka). Les rouges se marient également très bien avec les fromages. Concernant nos cuvées rosé Léa ou L’Aînée, elles accompagnent parfaitement des plats plus légers, des amuses-bouche à l’apéritif ou encore des desserts. Les blancs Enzo ou Le Cadet viendront sublimer la dégustation d’un poisson, notamment. Pour vous accompagner au mieux dans cette recherche d’accords mets vins, nous avons conçu un livret de 10 recettes issues de l’Auberge La Tuilerie, notre restaurant. N’hésitez pas à le consulter et à essayer nos recettes.
Qu'est-ce que le vin bio ? Quelle est la différence avec un vin classique ?
Un vin biologique, parfois appelé vin bio dans le langage populaire, est un vin produit suivant les principes de l'agriculture biologique, tant à la vigne (viticulture) qu'en cave (vinification). La dénomination de « vin biologique » est réglementée depuis 2012 par un cahier des charges européen. Celui-ci succède au cahier des charges européen de 1991 réglementant le « vin issu de la viticulture biologique », qui devait respecter les principes de l'agriculture biologique uniquement à la vigne et pas obligatoirement en cave. Avec cette réglementation de 2012, la vigne doit être conduite en viticulture biologique afin de produire des raisins certifiés biologiques, et la vinification doit elle aussi être conduite avec des produits issus de l'agriculture biologique certifiée uniquement (Source Wikipédia). A la différence des vins conventionnels, la démarche biologique contraint à n’ajouter aucun traitement synthétique, d’insecticide ni de pesticides sur les vignes, s’ils ne sont issus de produits naturels. Également, les intrants lors de la vinification doivent être réduits. Les seuls ajouts ou modifications autorisés concernent principalement l’acidification et la désacidification, le traitement thermique, les tanins, les copeaux de bois, de soufre et les levures industrielles. Concernant les sulftites, en France, le taux accepté dans les vins biologiques est plus faible que le taux dans les vins conventionnels (réglementation générale issue du règlement Européen 606/2009). En France, les activités de contrôle et de certification sont déléguées à des organismes certificateurs indépendants et agréés par l’INAO (Agrocert, Ecocert, etc.). Nous avons rédigé un article complet pour comprendre en détails ce qu’est le vin bio : https://grandperejules.com/blogs/blog-grand-pere-jules/le-label-bio-qu-est-ce-que-c-est
Tous nos vins sont-ils bio ou y a-t-il des exceptions ?
En effet, tous les vins du Domaine Grand Père Jules sont biologiques depuis plus de vingt ans. La cuvée Inclassable est non seulement biologique mais également sans aucun sulfite ajouté.
Comment et pourquoi avoir fait la démarche de passer en agriculture biologique ?
Nous avons pris cette décision en 2001, alors que la tendance était loin d'être à la diminution de l'utilisation des désherbants chimiques, bien au contraire. Lorsque Xavier, arrière-petit-fils de Jules (fondateur du domaine), décide de prendre la suite de son père, il constate rapidement l'utilisation de produits indiqués comme dangereux et imagine aisément les conséquences néfastes sur la santé des consommateurs. Par ailleurs, notre vigneron voit des réactions de son propre épiderme (localisé sur les mains) lors de l’utilisation de ces produits chimiques sur ses vignes. La décision de convertir son domaine en bio, afin de ne pas pulvériser de chimique sur ses terres, a rapidement du sens.
Bio, biodynamie et nature, quelle(s) différence(s) ?
Comme expliqué dans la question dédiée de cette FAQ, un “vin biologique” (ou “vin bio”) implique que les vignes n'aient subi aucun traitement synthétique ou insecticide. La liste des intrants autorisés au moment de la vinification est moins longue qu'en conventionnel, mais certains ajouts et traitements issus de produits naturels sont autorisés. La biodynamie est un système de production qui vise à préserver l'équilibre entre la plante, le sol et l'environnement. Les vignerons utilisent notamment des préparations à base de plantes qu’ils infusent, dynamisent où macèrent afin d’aider la vigne à se renforcer naturellement et à mieux se développer. Le rythme annuel de la culture est basé sur le calendrier lunaire afin que la plante, le sol et les influences lunaires se combinent au mieux. L'utilisation de soufre, notamment, est autorisée (à plus faible dose que pour les vins bio). La culture de vins naturels n'autorise ni intrants, ni techniques visant à modifier le jus de raisin originel, à la seule exception du soufre.
Qu’est-ce qu’un vin sans sulfites ajoutés ?
Tout d’abord, un vin sans sulfites n’existe pas. Un vin présenté comme un vin sans sulfite signifie en réalité qu’aucun sulfite n’a été ajouté pendant l’élaboration du vin. On parle alors d’un “vin sans sulfites ajoutés”. Les sulfites (ou dioxyde de soufre) sont des substances qui vont se retrouver naturellement dans votre vin puisqu’ils ont une action antiseptique et antioxydante. Leurs rôles sont donc de protéger le vin contre les bactéries et / ou une oxydation. Ils permettent également au vigneron de garder un contrôle lors de la fermentation alcoolique et ainsi de mieux maîtriser les qualités gustatives de son vin. Consommés en grande quantité, les sulfites ont des inconvénients et s’avèrent être toxiques, ils peuvent provoquer des maux de tête ou bien des nausées. C'est pourquoi, il n'est pas recommandé pour la santé de boire plus de 2 ou 3 verres de vin par jour. N’hésitez pas à consulter les préconisations OMS sur ce point.
Proposez-vous d’autres expériences ou produits à la vente au Domaine ?
Le Domaine Grand Père Jules, c’est avant tout un lieu où nous aimons vous recevoir et partager notre passion du terroir et des bons produits. Nous proposons des dégustations de nos vins, des visites de la cave, et évidemment d’acheter votre vin et nos produits du terroir au caveau (huile d’olive, vinaigre de vin, etc.).