-10% sur Le rosé l'Aînée avec le code AINEE10 | 🚛 Frais de port offerts à partir de 150€ d'achat

Bien préparer la vigne au printemps 🌱 Découvrez les dessous de l'agriculture bio



Parce qu’une météo propice ne suffit pas à la croissance d’une vigne, il est important de réaliser certaines techniques essentielles pour assurer la pérennité de celle-ci. En ce moment, dans les vignes c’est la période du palissage et de l’épamprage que l’on réalise entre le débourrement et la floraison.

 

Le palissage, l'atout clé d'une bonne exposition.

La mise en place du palissage en viticulture doit être minutieusement préparée et réfléchie. En fonction du mode de taille choisi, le palissage a pour objectif de soutenir la végétation en assurant l'aération des raisins et une exposition idéale. Cette technique permet d'éviter tout entassement de végétation qui nuirait à la croissance et la maturité des raisins. Le palissage favorise également l'exposition des feuilles et la photosynthèse. Cette technique vise aussi à réduire certains risques phytosanitaires grâce aux traitements contre les maladies qui seront plus efficaces moyennant une meilleure pénétration du produit à l'intérieur des feuilles. 

 

 

 

L'épamprage, assure la bonne santé du cep.

Concernant l’épamprage il consiste tout simplement à éliminer les repousses d’une pampre ou d’un rameau non fructifère qui pousse sur le cep ou le porte-greffe. Cette technique va permettre de contrôler la vigueur de la vigne et de limiter l’encombrement des souches. Elle permet une meilleure aération de la végétation ainsi qu’un meilleur état sanitaire car elle réduit le risque de contamination  de mildiou. De plus l’épamprage facilite le passage des machines et notamment la machine à vendanger. Au domaine Grand Père Jules on procède à l’épamprage manuel mais sachez qu’il peut se faire aussi mécaniquement ou chimiquement.

  

 

 

 

 

2 commentaires

  • lqBuoMESvXAUnc

    BjyLwdVrCXxaA
  • jKwplBtcT

    XCLxqERGsgoHV

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .